Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 15:13

Présentation:

de formule brute C40H56.

                       

Bref historique:

1910: découverte par ?

1931: structure par ? 

                        

Nomenclature:

 

      2                    6        8      10        12    14      16      18 19 20    22  23 24     26 27          30 31

 

son nom scientifique est le (6E,​8E,​10E,​12E,​14E,​16E,​18E,​20E,​22E,​24E,​26E)-​2,​6,​10,​14,​19,​23,​27,​31-​Octamethyldotriaconta-​2,​6,​8,​10,​12,​14,​16,​18,​20,​22,​24,​26,​30-​tridecaene.

 

Particularité:

c'est un isomère des carotènes.

c'est un pigment liposoluble et possède 11 doubles liaisons conjuguées.

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans classification
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 14:49

Présentation:

 de formule brute C40H56.

                       

Bref historique:

1881: découverte par Wachenroder,

1956: synthèse par Wittig. 

                        

Nomenclature:

Il existe sous les formes isomères alpha et béta:

- la forme alpha:

Alpha-carotène

- la forme béta:

Bêta-carotène

 Ce qui est les différencie est la géométrie des deux cycles extrèmes.

Particularité:

la forme alpha permet d'obtenir la vitamine A.

Écriture topologique du Rétinol

la forme béta est la plus répandue et est l'additif alimentaire E160. Il possède 11 doubles

liaisons conjuguées.

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans classification
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 18:18

Le nom vient de Hermann von Fehling.

  

Hermann von Fehling (1812-1885) est un chimiste allemand. 

 

Ses travaux portèrent:

- sur la composition du paraldéhyde (C2H4O)3 et métaldéhyde (C2H4O)4 (vers 1835),

- sur la méthode d'analyse des sucres (1848),

- sur la synthèse de l'acide succinique et du benzonitrile,

- sur la rédaction d'ouvrages ou de dictionnaires sur la Chimie.

 

Préparation de la liqueur de Fehling:

solution A: 45 g de sulfate de cuivre dans 1000 cm3 d'eau déminéralisée,

solution B: 200 g de tartrate de sodium et de potassium de formule KNaC4H4O6, 4H2O (sel de Seignette: K+ -O-C(=O)-CH(-OH)-CH(-OH)-C(=O)-O- Na+) et 150 g d'hydroxyde de sodium NaOH dans 1000 cm3 d'eau déminéralisée.

 

 

 

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans origine
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 16:43

Résumé:

alcène

------>

aldéhyde ou cétone

 

 

Equation générale:  

[PdCl4]2 − + alcène + H2O → cétone + Pd + 2 HCl + 2 Cl

Pd + 2 CuCl2 + 2 Cl → [PdCl4]2− + 2 CuCl

2 CuCl + ½ O2 + 2 HCl → 2 CuCl2 + H2O

 

C'est la synthèse à l'échelle du laboratoire du procédé Wacker. 

 

 

Exemple: synthèse de la décan-2-one à partir du déc-1-ène ou décène, en présence de dioxygène de l'air et de diméthylformamide ou CMF: H-C(=O)-N(CH3)2.

Oxidation of decene to decanone.png

Mécanisme:

L'eau sert de source d'atome d'oxygène et le catalyseur est réoxydé par le chlorure de cuivre(II) et ensuite par le dioxygène de l'air.



 

 

 

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans théorie
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:13

Résumé:

monoxyde de carbone

+

dihydrogène

------>

alcane ou alcène ou alcool

 

 

Equation générale: 

 

pour un alcane: 

\mathrm{n\,CO + (2n+1)\, H_2 \leftrightharpoons C_n H_{2n+2} + n\, H_2O}

pour un alcène:

\mathrm{n\,CO + (2n)\, H_2 \leftrightharpoons C_n H_{2n} + n\, H_2O}

pour un alcool:

\mathrm{n\,CO + (2n)\, H_2 \leftrightharpoons C_n H_{2n+1}OH + (n-1)\, H_2O}

 

La proportion initial du milieu réactionel dépend du catalyseur utilisé. La température du milieu réactionnel est aux alentours de 150-300°C. Des valeurs plus élevées favoriseraient la formation de méthane! La pression du milieu réactionnel est proche de 10 atmosphères.

 

Mécanisme:

 

La conversion du monoxyde de carbone en alcane implique l'hydrogénation de C=O, l'hydrogénolyse de la liaison C-O et la formation de liaisons C-C et aussi la formation de liaisons métal-carbonyl avec le catalyseur métallique, comme pour une catalyse hétérogène. Il s'agit ici principalement du fer, du cobalt et du ruthénium. Le nickel oriente vers la formation sélective de méthane.

La présence de promoteur comme le potassium, le cuivre... active le catalyseur, mais le potassium est un désactivant pour le cobalt pais un activant pour le fer. Les dérivés soufrés sont aussi des déactivants.

L'ensemble est plaqué sur un support à haute surface comme la silice, l'alumine...

 

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans théorie
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 16:28

Résumé:

alcène

------>

aldéhyde ou cétone

 

 

Equation générale:  

[PdCl4]2 − + C2H4 + H2O → CH3C(=O)H + Pd + 2 HCl + 2 Cl

Pd + 2 CuCl2 + 2 Cl → [PdCl4]2− + 2 CuCl

2 CuCl + ½ O2 + 2 HCl → 2 CuCl2 + H2O

 

C'est une oxydation de l'éthène (ou éthylène) en éthanal (ou acétaldéhyde) en présence de dioxygène dans l'eau. Un catalyseur à base de palladium(II): le tétrachloropalladate [Pd(Cl)4]2-est nécessaire. C'est un exemple de catalyse homogène.

 

Mécanisme:

Il s'agit ici de l'oxydation d'une oléfine (alcène) par du chlorure de palladium.

 

 

WackerMechWiki3.gif

 

Il faut signaler que tous les catalyseurs sont régénérés et que seuls l'alcène et le dioxygènesont consommés. Sans le chlorure de cuivre(II) agissant comme agent oxydant, le métal palladium se formant dans l'étape finale d'élimination réductrice précipiterait et la réaction s'arrèterait.

 

A signaler que cette réaction fut découverte en 1894 par Phillips, mais sans catalyseur! Puis fut reprise par Smidt en 1959.

 

 

 

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans théorie
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 16:47

Le nom vient d'Aleksandr Mikhaïlovitch Zaïtsev (Алекса́ндр Миха́йлович За́йцев).

  

Aleksandr Zaïtsev (1841-1910) est un chimiste russe.

Ses travaux portèrent:

- sur les sulfoxydes et les sels de trialkylsulfonium,

- sur le mécanisme de la réaction d'élimination: "Zur Kenntniss der Reihenfolge der Analgerung und Ausscheidung der Jodwasserstoffelemente in organischen Verbindungen" (1875),

- sur la synthèse d'alcools à partir d'iodures d'alkylzinc,

... 

 

La règle de Zaïtsev: Elle stipule que lors d'une réaction d'élimination sur un halogénoalcane ou sur un alcool, l'alcène le plus stable est le produit favorisé (et donc le produit majoritaire). La double liaison est nécessairement créée à partir de l'atome de carbone porteur du groupement éliminé. Le carbone en alpha qui a le plus de chance de « gagner » la double liaison et de s'hybrider sp2 est celui qui est le plus substitué, et donc le moins hydrogéné.

 

 

 A general example of Zaitsev's rule.

 

élimination E2:

Treating 2-bromo-2-methylbutane with a small base, such as sodium ethoxide, gives the Zaitsev product.

 

élimination avec effet stérique:

Treating 2-bromo-2-methylbutane with a bulky base, such as potassium t-butoxide, gives the Hofmann product.

An example of the Hofmann elimination reaction.

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans origine
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:21

1-introduction: 

 

Le cyclohexane-1,2-diol est synthétisé par oxydation ménagée du cyclohexène, en milieu basique.

 Attention, ce composé est considéré comme irritant !

Il existe sous la forme de deux isomères le trans (mp = 101-106°C) et le cis (mp = 98-101°C).     

 

 

2-données techniques:

 

cyclohexène

M = 82.0 g.mol-1 / d = 0.96

2-méthylpropan-2-ol

M = 74.0 g.mol-1

hydroxyde de sodium

M = 40.0 g.mol-1

permanganate de potassium

M = 158.0 g.mol-1

carbonate de potassium

M =

éthanoate d'éthyle

M = 88.0 g.mol-1 

cyclohexane-1,2-diol

M = 116.0 g.mol-1

 

3-mode opératoire: 

 

1/ dans un tricol de 500 cm3 équipé d'une agitation magnétique, d'une ampoule de coulée et d'un thermomètre, introduire, tout en agitant, 4 cm3 de cyclohexène et 120 cm3 de 2-méthylpropan-2-ol,

2/ ajouter 63 cm3 d'une solution froide à 0.25 mol.L-1 d'hydroxyde de sodium,

3/ refroidir le ballon à 3°C,

4/ préparer une solution de 3.8 g de permanganate de potassium dans 120 cm3 d'eau déminéralisée, en agitant et en chauffant au bain-marie,

5/ refroidir cette solution à 20°C et la transférer dans l'ampoule de coulée,

6/ ajouter, goutte à goutte, la solution de permanganate de potassium, en agitant (la température doit rester inférieure à 15°C),

7/ sitôt la fin de l'addition, équiper le tricol d'un réfrigérant à boules et chauffer à reflux pendant 5 minutes,

8/ filtrer à chaud sur Büchner,

9/ laver le solide en deux foix avec une solution de 15 cm3 de 2-méthylpropan-2-ol dans 15 cm3 d'eau déminéralisée,

10/ concentrer le filtrat au "rotavapor" jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 60 cm3 de liquide,

11/ transvaser cette solution dans un bécher taré et ajouter, sous bonne agitation, 60 g de carbonate de potassium anhydre,

12/ bien refroidir le mélange pour achever la précipitation du produit brut puis filtrer sur Büchner les cristaux obtenus,

13/ essorer et sécher à l'étuve, réglée à 70°C, pendant 20 minutes,

14/ recristalliser le produit brut dans de l'éthanoate d'éthyle,

15/ filtrer sur fritté, essorer et sécher à l'étuve (même condition que précédemment).         

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans synthèse
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 17:23

                      1-introduction:  

L'acide adipique ou acide 1,6-hexanedioïque est synthétisé par oxydation en milieu basique de la cyclohexanone.

Il est utilisé comme réactif dans la synthèse des polyamides, comme le NylonR. C'est aussi un additif alimentaire (E355).

Attention, ce composé est considéré comme nocif par ingestion ou par inhalation!

 

2-données techniques:

 

permanganate de potassium

M = 158.0 g.mol-1 

cyclohexanone

M = 98.1 g.mol-1 / d = 0.95

hydroxyde de sodium

M = 40.0 g.mol-1

sulfite de sodium

M = 103.0 g.mol-1

acide chlorhydrique concentré

M = 36.1 g.mol-1 / pureté = 35%

 

3-mode opératoire:

 

1/         dans un tricol de 250 cm3, muni d'un agitateur, d'un réfrigérant et d'une ampoule de coulée, introduire 10 g de permanganate de potassium, 50 cm3 d'eau et 7 g de cyclohexanone,

2/         mettre en route l'agitation et chauffer au bain-marie, au départ à 30-35°C. Après quelques minutes, ajouter 3 cm3 de solution d'hydroxyde de sodium à 10%,

3/         poursuivre le chauffage et lorsque la température du bain-marie atteint 70°C, commencer l'addition de 200 cm3 d'une solution de permanganate de potassium à 60 g.L-1 par l'ampoule de coulée. maintenir l'agitation et ne pas dépasser 85°C pour le bain-marie,

4/         lorsque l'addition est terminée, enlever le bain-marie et laisser 10 minutes à température ambiante, tout en maintenant l'agitation,

5/         enlever le réfrigérant et l'ampoule de coulée et ajouter en plusieurs fois 20 g de sulfite de sodium solide en maintenant l'agitation. Laisser encore 10 minutes à température ambiante,

6/         filtrer sur Büchner pour éliminer le précipité brun abondant et rincer le tricol deux fois avec 10 cm3 d'eau déminéralisée puis laver deux fois le précipité avec 15 cm3 d'eau déminéralisée,

7/         transvaser le filtrat dans un bécher de 500 cm3,

8/         placer le bécher dans un mélange eau-glace et ajouter, sous la hotte et en agitant, de l'acide chlorhydrique concentré lentement jusqu'à obtenir un pH nettement acide, puis ajouter 10 cm3 d'acide en excès,

9/         attendre la précipitation maximum et filtrer sur Büchner, laver le précipité deux fois avec 10 cm3 d'eau déminéralisée glacée, bien essorer et écher sur papier filtre,

10/        séparer en deux parts égales et mettre une moitié dans l'étuve réglée à 100°C,

                        11/       recristalliser l'autre moitié dans de l'eau déminéralisée,

                        12/       essorer le produit purifié et le sécher durant 20 minutes à l'étuve réglée à 100°C.

 

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans synthèse
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 18:15

Le nom vient de Ludwig Kofler.

  

Ludwig Kofler (1891-1951) est un pharmacologue autrichien.

 

Ses travaux portèrent:

- sur le développement d'appareillages scientifiques de laboratoire tel le microscope thermique et le banc thermique,

- sur l'identification de substances organiques par la détermination du point de fusion et du point eutectique.



                                                       Kuhnert

 

the hot stage microscope (“Koflersches Thermomikroskop”) and the hot bench (“Koflersche Heizbank”)

 

Le banc de Kofler:

 

 

 

Le banc Kofler est un appareil constitué d'une plaque métallique chauffée électriquement de manière à

produire un gradient de température. Le dépôt de cristaux d'un produit sur celle-ci, nous permet de connaître

la température de fusion en visualisant la zone où ils fondent. De par son fonctionnement, cet appareil

nécessite un étalonnage qui peut être effectué de deux manières différentes. 

 

 

 

                          

                                                 

 

 

Repost 0
Published by jeanlouis.migot - dans origine
commenter cet article

Présentation

  • : Chimie Organique de A à Z
  • Chimie Organique de A à Z
  • : Suite à la parution du livre: "Chimie Organique, techniques de laboratoire" répondre aux questions sur son contenu et détailler certains paragraphes...
  • Contact

Recherche

Liens